M’Kolosaina et ses grands objectifs   publié le 11/04/2016


M’Kolosaina et ses grands objectifs

L’idée générale de générer une dynamique de la jeunesse universitaire et favoriser l’accès à la culture.

Découvrez ci-après les objectifs que l’action M’Kolosaina veut atteindre à travers ses nombreuses activités.

  • démocratiser l’accès à la culture, stimuler la créativité et la vitalité de la jeunesse estudiantine

L’action de l’ADMC-CRAAM dans la continuité des actions menées jusqu’à présent, cherche désormais à asseoir une sorte de laboratoire qui permettra à la communauté estudiantine d’expérimenter et de participer, tout au long de l’année, à des activités culturelles. L’idée ici est de démultiplier les occasions de rencontres entre artistes, professionnels de la culture, étudiants et personnel enseignants, afin de décloisonner (voire décomplexer) et stimuler la créativité de la communauté universitaire malgache. Il s’agit alors, avec les actions, de co-construire, avec et pour la communauté universitaire, un programme culturel attractif et enrichissant en organisant des activités artistiques qui sont autant d’occasions de penser et agir ensemble.

  • promouvoir la culture citoyenne

Nous considérons l’université comme un espace intermédiaire car lieu de construction de la culture citoyenne et lieu de préparation à la vie active. Être citoyen c’est être un acteur agissant du présent et être en mesure de « décider » / construire, voire revendiquer le futur, de manière responsable. Pour ce, il est important, tout d’abord, de sensibiliser les étudiants à la liberté d’expression, de sortir aussi de l’isolement et d’aborder ensemble des problématiques qui les concernent. L’objectif est ici de solliciter l’engagement de la communauté universitaire dans son ensemble et son implication, un engagement qui prendra forme au cours de cellules de réflexion et d’échange, de débats, d’émissions radiophoniques,…).

  • développer la culture entrepreneuriale auprès des jeunes universitaires

L’idée essentielle est d’encourager la prise en charge du présent et du devenir des jeunes par les jeunes par des initiatives entrepreneuses/créatives pour une jeunesse responsable et active. Ce volet travaille surtout à l’enrichissement mutuel des connaissances/compétences et à trouver des passerelles inédites entre la communauté universitaire, la communauté artistique et le secteur privé.

  • favoriser la dynamique participative des étudiants

L’action artistique et culturelle permet, par sa perméabilité, le croisement des regards ou des champs disciplinaires ; elle favorise le dialogue entre des personnes, des individus issus d’horizons pédagogiques différents, et permet donc d’envisager de nouvelles affinités pluridisciplinaires (entre disciplines artistiques et cursus / études universitaires) au sein du campus. L’ADMC, dans son rôle de médiateur culturel cherche continuellement des dispositifs qui tendent à renouveler les leviers d’accès à la culture et à réfléchir aux modalités d’implication, d’appropriation et de participation des publics aux actions para-universitaires, citoyennes, culturelles, sportives…

 

A lire également :

Arnaud Ratafika

M’Kolosaina : un grand défi !


Commentaires

Votre commentaire