Prix Paritanà   publié le 06/07/2016


Prix Paritanà

Le Prix PARITANA est ouvert à toutes les formes d’expression de l’art contemporain (peinture, sculpture, photographie, vidéo, installation…) et à tous les artistes de nationalité malgache, sans limite d’âge.

Le Prix PARITANA poursuit un double objectif : participer à la dynamique créatrice de la scène artistique malgache et permettre à l’artiste le plus talentueux d’exposer à l’étranger. En effet, le lauréat se verra offrir, au cours de l’année 2017, une résidence dans une institution d’art contemporain à Paris d’une durée de trois mois.

Le Prix PARITANA s’organisera autour de trois événements : la présentation du lauréat en novembre 2016 à Antananarivo, en parallèle du sommet de la Francophonie ; la résidence à Paris; enfin, le vernissage de l’exposition résultant de la résidence.

Vous connaîtrez plus de détails lors de la présentation du Prix au CRAAM le vendredi 1er juillet à 10h30.

 

A propos de l’association Paritanà…

L’Association PARITANA a été créée en mars 2016 avec l’objectif de participer à la promotion de l’art contemporain malgache. Fondée par Eric Dereumaux, elle lance en 2016 le Prix d’art contemporain PARITANA, afin de participer à l’émulation d’une scène artistique déjà active. Le nom du Lauréat sera annoncé en novembre, à l'occasion du Sommet de la Francophonie.

Eric DEREUMAUX, acteur du marché de l’art contemporain depuis plus de 20 ans, a fondé ARTCOM, 1ère revue d’art contemporain en France en 1995 et est également auteur et éditeur du CD-Rom L’art contemporain français en 1999. En tant que galeriste, il est le co-fondateur de la Galerie RX depuis 2002 ainsi que l’initiateur du Générateur RX en 2010, comprenant notamment des résidences d’artistes venus de différents pays.

Il a travaillé plus de 11 ans sur l’Asie et en particulier la Corée du Sud, et a d’ailleurs collaboré avec des institutions telles que le Château de Chambord, le Musée d’art Moderne de Saint Etienne ou encore le Musée Guimet dans le cadre des années croisées France – Corée en 2015 et 2016.

Après l’Asie, c’est à Madagascar que ses choix, guidés par sa curiosité autant que par les rencontres qu’il a faites, le conduisent. Plus qu’un prix d’art contemporain, il s’agit pour lui d’un véritable pari à dimension internationale avec PARITANA !

Pauline MONGINOT réalise une thèse en histoire et histoire de l'art à l’Université Paris-Diderot et au laboratoire CESSMA. A travers l’étude de trajectoires de peintres malgaches, son travail interroge leur professionnalisation dans les villes des Hautes Terres, ainsi que le rapport entre art et identité du 19ème siècle aux années 1970. Sa connaissance de la scène artistique contemporaine résulte de séjours d’étude répétés à Madagascar, permis notamment par l’obtention de la Bourse Martine Aublet en 2012.

 

Plus d’infos :

http://www.paritana.com/


Commentaires

Votre commentaire