Atelier de formation « Techniques d’enquête »   publié le 30/09/2013


Atelier de formation  « Techniques d’enquête »

Une nécessité pour les étudiants-chercheurs

Dans l’optique de contribuer à la professionnalisation de la filière « Management et médiation culturels » de l’Université d’Antananarivo, le CRAAM en collaboration avec le IOMMA / Indian Ocean Music Market a organisé un atelier théorique et pratique sur les « Techniques d’enquête » du 12 au 16 novembre dernier au sein du département d’Etudes françaises et francophones.

Une trentaine d’étudiants en médiation culturelle (licence et master) dont une dizaine en auditeurs libres ont participé à l’atelier « Méthodologie et techniques d’enquête », animé par Jean-François Rebeyrotte à la fois consultant, enseignant-chercheur et médiateur culturel. La formation a (dé)ficelé  les diverses méthodes  d’enquêtes pour avoir une analyse fiable / objective du public. Du cadrage à la récolte d’informations en passant par la préparation de l’enquête et l’élaboration du questionnaire. Cette formation tombe à point. Elle m’a aidé à monter et à mieux centrer / cerner  mon projet de recherche dans le cadre de mon mémoire de maîtrise. Les exercices pratiques et les évaluations personnelles ont été très constructifs et me permettront d’être  opérationnelle une fois sur le terrain. Aussi, l’enquête  de public me paraît plus que nécessaire dans le métier de médiateur culturel, confie une étudiante-stagiaire.

Mais qu’entend-on par médiateur culturel ? C’est avant tout un passeur de culture. Il oscille entre l’univers artistique et celui du public. La bonne maîtrise des diverses techniques d’enquête pour opérer l’analyse d’un public fait partie intégrante des atouts d’un médiateur. Ces enquêtes s’intéressent particulièrement aux comportements des hommes en société et permettent de travailler sur le sens de leurs pratiques.

L’analyse du public permet la mise en place des outils d’aide à la décision dans le cadre des politiques de développement des publics. Connaître leurs pratiques, leurs besoins et leurs attentes permet d’être plus proche des publics auxquels on s’adresse. Voilà pourquoi il est important pour un médiateur culturel de bien cerner et savoir mettre en pratique les méthodologies d’enquête. Cet atelier a permis aux étudiants de se préparer  aux prochaines étapes de l’enquête qui sont la récolte / traitement  des informations et l’analyse / interprétation des résultats,  note Jean-François Rebeyrotte.

 

En espérant une prochaine session, les étudiants resteront en contact avec le formateur pour concrétiser leur projet de recherche.

 


Commentaires

Votre commentaire