Vente aux enchères d’œuvres d’art – 8 millions d’ariary collectés   publié le 17/04/2014


Vente aux enchères d’œuvres d’art – 8 millions d’ariary collectés

La vente aux enchères d’œuvres d’art ouvre la voie vers le marché de l’art. La première soirée a permis de vendre une dizaine de tableaux.

Huit millions d’ariary sont collectés à l’issue de cette première vente aux enchères qui a eu lieu à l’hôtel-restaurant Akoa Ivandry, samedi soir. Les vingt-quatre œuvres mises en vente appartiennent à trois artistes-plasticiens : Tahina Rakotoarivony, Isaac Azaly et Temandrota. Ils sont invités à la biennale off du Dak’art 2014 qui se tiendra du 9 mai au 8 juin au Sénégal.  Le fonds collecté va servir à financer en partie ce voyage mais une partie sera attribuée à l’association Educasport.
« Pour un premier pas, je suis satisfait ! Notre objectif à terme, c’est de créer un marché de l’art à Madagascar. Attirer les acheteurs potentiels. On s’est rendu compte à l’issue de la soirée de samedi, que nous avons besoin d’étoffer notre carnet d’adresses et renforcer la communication pour pouvoir ouvrir cette voie », constate Temandrota, un des propriétaires des œuvres.
Pour cette vente aux enchères, les artistes ont affirmé avoir choisi les œuvres les plus récentes. C’est Isaac Azaly qui a vu ses œuvres partir dans son ensemble. Il a vendu ses six tableaux mis aux enchères. « C’est le style pop art qui a séduit les acheteurs », commente un connaisseur. Isaac qui expose en ce moment son « Trafic de stéréotypes » dans les locaux du CRAAM à Ankatso.

Les acheteurs...

Les acheteurs sont majoritairement des étrangers. Ils sont  collectionneur et des amateurs d’art. Les Malgaches ont été les abonnés absents. Mais les organisateurs ne découragent pas. Ils sont prêts à redoubler d’efforts dans la communication pour atteindre les amateurs d’art malgaches. Certains observateurs y voient la confirmation du désintérêt du Malgache pour les œuvres d’art.


« Je connais des Malgaches qui possèdent des collections rares, mais ils ont l’habitude de fréquenter les expositions et y faire leur achat. Ils n’étaient pas très nombreux à venir samedi », concède Temandrota.


La base de la mise à prix est de 500 000 ariary. Les enchérisseurs n’ont pas hésité à faire monter le prix pour obtenir l’objet de leur convoitise. Cette première soirée a permis de vendre « une dizaine de toiles ». Une deuxième vente aux enchères est déjà prévue. Avis aux amateurs… d’art.

Liens vers fiches artistes :

-          Isaac Azaly

-          Temandrota

-          Tahina Rakotoarivony

Source : http://www.lexpressmada.com/


Commentaires

Votre commentaire