Une semaine dédiée à la valiha   publié le 27/02/2015


Une semaine dédiée à la valiha

La valiha, cet instrument de musique traditionnel mais loin d’être désuet, sera revisitée par le biais de plusieurs activités (ateliers, expositions, conférences, spectacles...) du 2 au 7 mars, sous l’initiative de l’Ivontoeran’ny Kolontsaina Malagasy (IKM).

La valiha, avez-vous dit ?

Introduite à Madagascar vers le Xe siècle, la valiha a toujours connu une constante évolution.  Les nombreux luthiers et joueurs de valiha n’ont cessé d’améliorer la valiha tant par sa structure organologique que par les matériaux utilisés.

 « Bien que la valiha ait sa place dans le domaine musical à Madagascar, la valorisation de ce patrimoine ne sera réellement effective que lorsque les musiciens, surtout la nouvelle génération, prennent conscience que cet instrument peut être utilisé dans tous les genres musicaux pour enrichir et diversifier les sonorités, d’où l’organisation de cette semaine dédiée à la valiha », confie Li Andrianasolo, responsable au sein de l’IKM.

La « semaine » sera une occasion de mieux promouvoir  la valiha, à savoir son histoire (origines, types, genres, pionniers de la valiha…), son mode de fabrication, ses techniques de jeu, et ses prolongements possibles (amélioration organologique, technique et artistique). Il s’agira donc de revaloriser la valiha dans son utilisation traditionnelle et contemporaine, et inciter les artistes-musiciens sur l’utilisation, l’exploitation et l’apprentissage de la valiha.

Une semaine ponctuée par des activités riches en pédagogie

- Ateliers d’initiation et itinérant 

L’IKM organisera des ateliers d’initiation à la valiha suivant les techniques traditionnelles et modernes. Deux luthiers spécialisés dans la fabrication de marovany  (cithare sur caisse) dont Radany et de valiha volo  (cithare tubulaire) dont Ranaivo  vont montrer au public les différentes étapes de la fabrication de valiha.  L’objectif étant bien sûr de perpétuer la fabrication de la valiha.

- Expositions à l’appui

Seront exposées  différents types de valiha (régions d’origine, appellation, techniques de jeu, matériaux  …), les photos et archives des artistes-pionniers (vivants ou décédés) de la valiha. En effet,  de nos jours, peu de jeunes  connaissent  les personnalités comme Mama sana (région Menabe), Rakotozafy (Hauts plateaux), André Rakotorahalahy (hauts plateaux), Monja Manintsindava (Androy), ... Cette semaine sera donc l’occasion de faire connaître  ces artistes-musiciens qui ont marqué l’histoire de a valiha.

- Conférences-débats

Les différents enseignants-chercheurs, ethnomusicologues, musicologues et archéologues seront amenés à faire connaître au public le fruit de leur recherche,  pour que les jeunes, les musiciens et les étudiants puissent prendre connaissance de  tout l’intérêt de la valiha ainsi que sa valeur culturelle.

- Les concerts de promotion 

Les concerts marqueront  les moments forts de la semaine car ce sera l’occasion de mettre en espace le public, l’artiste et la valiha.

Du 2 au 7 mars, la semaine de la valiha...


Commentaires

Votre commentaire