Deuxièmes entretiens du patrimoine de l’océan Indien-appel à contributions   publié le 28/03/2014


Deuxièmes entretiens du patrimoine de l’océan Indien-appel à contributions

Les « Deuxièmes entretiens du patrimoine de l’océan Indien » se tiendront du 29 septembre au 1er octobre 2014 à Saint-Denis (La Réunion).

Les « Deuxièmes entretiens  du patrimoine de l’océan Indien »  est organisé par la Direction des affaires culturelles – océan Indien, l’Institut national du patrimoine, le Rectorat de l’académie de La Réunion et l’École supérieure d’architecture de Montpellier, antenne du Port (La Réunion) , avec le soutien du Avec le soutien du Conseil Régional de La Réunion et le CNFPT.

Appel à contributions

Le colloque organisé, en 1994, par la Maison française du meuble créole « Les jardins, organisation de l’espace et construction du paysage » et les premiers Entretiens du patrimoine de l’Océan Indien, en 2011, ont affirmé l’idée que « le pourtour de l’Océan Indien résonne de correspondance architecturales et urbaines ». En 2014, le fil conducteur des deuxièmes Entretiens du Patrimoine de l’Océan Indien est, au travers des jardins et des paysages, la poursuite du questionnement sur ces correspondances et sur les manières d’habiter les territoires par ses sociétés parentes tout autant que différentes en grande mutation ; il s’agit de les interroger aussi bien du point de vue de la transmission que de la création.

Cette manifestation devra respecter un juste équilibre pour le choix des intervenants de la zone géographique indiano-océanique autour des trois objectifs suivants :

  faire le point sur la politique des jardins et la question du paysage dans le  contexte régional  où territoires et sociétés sont en mutation accélérée,

  créer un réseau des jardins botaniques dans l’Océan Indien,

  lancer les premiers jalons d’une route des jardins.

 

Axe 1 :

Le paysage à La Réunion et dans l’Océan indien

Les spécificités des climats et l’évolution des systèmes climatiques

Quelles sont les particularités du paysage à La Réunion et dans l’Océan indien ?

Comment s’est-il transformé depuis l’époque coloniale et les différents apports culturels ?

Quel apport de l’archéologie à la connaissance des paysages ?

Quelle est la part d’endémisme dans le patrimoine naturel de La Réunion, voire à l’échelle des Mascareignes et de l’Océan Indien ? Cette notion peut-elle s’appliquer aux représentations culturelles de leurs paysages et de leurs identités sociales ?

Quel est la conséquence de la création du parc national et son inscription au patrimoine mondial dans la politique paysagère et patrimoniale de l’île ?

Comment la dimension culturelle de la biodiversité (par exemple : savoirs « vernaculaires » de la nature, pharmacopées traditionnelles, imaginaires des plantes, des animaux et des écosystèmes, etc.) peut-elle être prise en compte ?

La pratique du jardin dans l’aire indiano-océanique

 

Axe 2 :

Le paysage et les jardins : un outil pour penser ensemble l’écologique, le social et le culturel 

Comment les paysages et les manières d’habiter vont-ils poursuivre leur évolution ? Le regard de l’ethno-botaniste.

Quelle sera la part de création nécessaire à la réinvention de paysages et à l’émergence de nouveaux jardins ?

Comment envisager de conserver les usages sociaux de ces territoires en voie de mutation ?

Où sont les traces et les sources de ces mutations ? Comment conserver la mémoire de la transformation du paysage et aborder ainsi celle des sociétés qui l’ont élaboré ?

Nature et patrimoine de l’Océan Indien : « culture du risque » et risque pour le patrimoine culturel

Y-a-t-il des spécificités  de l’économie du paysage dans l’aire indiano-océanique ?

 

Axe 3 :

La valorisation du patrimoine naturel et culturel

Quels sont les outils de protection et de conservation ? Sont-ils adaptés aux enjeux identifiés?

Bref inventaire et état des lieux des types de patrimoine et des diverses protections sur l’ensemble de la zone

Comment conjuguer protection et évolution ?

Pour une route des jardins et un réseau des jardins botanique

o Comment la création de jardins dans un réseau de collecte de plantes médicinales pourra-t-elle participer à la conservation de la médecine traditionnelle ?

o Comment les fonctions du paysage et des jardins, qu’elles soient économiques, culturelles ou encore religieuses, pourront-elles perdurer et se transformer ?

 

Coordination

Les propositions de contribution sont à envoyer conjointement à : 

Marc Nouschi : marc.nouschi@culture.gouv.fr 

Gennaro Toscano : gennaro.toscano@inp.fr  

 

Les propositions de contribution seront envoyées, en français et en anglais, avant le 30 avril 2014 aux personnes mentionnées ci-dessus. Elles comprendront : 

 Un intitulé,

 Un texte de 1500 signes,

 Les coordonnées de l’auteur ainsi que l’institution de rattachement.

 

Les actes du colloque seront publiés par l’École supérieure d’architecture de Montpellier.

Lieu de la tenue du colloque : Saint-Denis, La Réunion

Déroulement du colloque : lundi 29 septembre au mercredi 1er octobre 2014

 

Comité scientifique

- Anouk Bassier, adjointe au directeur des études du département des conservateurs, chargée de la formation permanente, Institut national du patrimoine

- Serge Briffaud, directeur,CEPAGE – Centre de recherche sur l’histoire et la culture du paysage, Bordeaux

- Hervé Brunon, historien des jardins et du paysage, chercheur au CNRS, Centre André Chastel (UMR 8150), Paris Sorbonne

- Olivier Damée, architecte paysagiste, Paris

- Emmanuel Etienne, adjoint au sous-directeur des monuments historiques et des espaces protégés, service du patrimoine, ministère de la culture et de la communication

- Laurent Heulot, directeur de l’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier (ENSAM)

- Vincent Lefévre, sous-directeur des collections, service des musées de France, ministère de la culture et de la communication

 

- Isabelle Maréchal, chef du service du patrimoine, ministère de la culture et de la communication

- Monique Mosser, historienne de l’art, de l’architecture et des jardins, ingénieur honoraire au CNRS

- Marc Nouschi, directeur, direction des affaires cultuelles - Océan Indien

- Gennaro Toscano, directeur des études du département des conservateurs, directeur de la recherche et des relations scientifiques, Institut national du patrimoine

 

Suivi du comité scientifique : 

- Sarah Lubineau, chargée des manifestations culturelles et scientifiques, Inp : sarah.lubineau@inp.fr 


Commentaires

Votre commentaire