Prix Théâtre RFI: avis d’écriture!   publié le 17/03/2015


Prix Théâtre RFI: avis d’écriture!

Pour la deuxième année consécutive, RFI lance son Prix Théâtre pour encourager les nouveaux dramaturges francophones.

Une nouveauté pour cette édition 2015 : un appel à écriture. Les auteurs doivent envoyer leur texte d’ici au 19 avril.

Ecrire. Donner chair. Donner voix. Faire imaginer. Représenter. Dire le monde. Rire. Pleurer. Sidérer… il y a mille raisons pour aimer et faire aimer le théâtre. C’est donc avec passion que RFI s’est engagée en faveur de cet art antique et si contemporain, en organisant un cycle de lectures en partenariat avec le Festival d’Avignon et en créant le Prix RFI Théâtre. Ce choix est né aussi d’une conviction qui est l’amour des histoires. Nous sommes persuadés, dans la radio du monde, que les auditeurs aiment à entendre des fictions, qui font sonner les mots et surgir les émotions

 

Faire entendre le théâtre

Théâtre et radio ont un point commun : la voix ! Il est donc assez naturel qu’une radio internationale fasse entendre les fictions imaginées par les auteurs du monde. Tout à commencé en 2013, RFI est partenaire pour la première fois du Festival d’Avignon avec le cycle de lectures intitulé Ça va, ça va l’Afrique ! Belle occasion d’accompagner Dieudonné Niangouna, artiste associé du Festival et preuve éclatante que le théâtre africain produit des auteurs de talent. De cet événement (six textes lus au jardin de la rue de Mons par des comédiens du Festival et diffusés sur les antennes de RFI durant l’été) est né l’idée de créer un Prix Théâtre pour braquer les projecteurs sur un jeune auteur dont l’imaginaire nous emmène du côté de l’Afrique, du Proche-Orient ou des Caraïbes. Ce fut chose faite en 2014 avec cette première édition du Prix. Après quelques heures de débats passionnés, le jury RFI, présidé par Alain Mabanckou, a récompensé Chemin de fer de l’auteur congolais Julien Mabiala Bissila. Son texte, un long monologue, raconte la folie de la guerre, avec un souffle ravageur et une inventivité langagière saluée par l’ensemble du jury. A entendre cet été en Avignon et sur RFI !

Une longue tradition

Avec cette initiative, RFI renoue avec une ancienne tradition, celle du Concours inter-théâtral africain, qui de qui de 1968 à 1993, fit découvrir des auteurs aussi importants que Sony Labou Tansi dont on commémore cette année les 20 ans de la disparition, Mohammed Dib, Caya Makhele, Michèle Rakotoson ou Kossi Efoui. Les temps ont changé, mais la créativité théâtrale est toujours là… aux Récréâtrales à Ouagadougou, à Mantsina a Brazzaville, à Conakry, à Kinshasa, à Limoges avec le festival des Francophonies ou à Paris avec la belle programmation du Tarmac. RFI a donc décidé d’encourager cette créativité et de faire circuler ces textes et ces histoires à travers le monde en leur donnant un public à des jeunes auteurs prometteurs. Ce public qu’aucune salle de théâtre ne peut égaler, c’est celui de la radio soit des milliers, des millions d’auditeurs en ville ou au village dans toutes les rondeurs du monde. L’idée, en effet, est de sauter toutes les frontières, de faire circuler ces textes pour que vive, re-vive diront certains, ce théâtre. Ce prix doit contribuer à mettre en lumière des dramaturgies encore sous-exposées tant en Europe qu’en Afrique, dans ces années de mondialisation.

Pour remporter le Prix Théâtre RFI

Pour remporter le prix, il faut participer. Pour cela les auteurs doivent envoyer leur texte à l’adresse suivante prix.theatre@rfi.fr en respectant les critères demandés : avoir moins de 46 ans, vivre dans les zones géographiques citées et produire un texte inédit en français.(Voir règlement).

La sélection se fera en deux temps. Une première présélection aura lieu après la clôture de l’appel à candidature (19 avril) pour fixer un corpus d’une dizaine de textes qui sera proposé au jury RFI qui se réunira en septembre. Un jury présidé cette année, après Alain Mabanckou en 2014, par le dramaturge et romancier Koffi Kwahulé.

Pour celui qui remportera ce prix : une résidence de 4 mois en France financée par l’Institut Français, une dotation de la SACD et une mise en lecture sur les antennes de RFI. Mais plus encore, ce texte aura trouvé de nouveaux lecteurs professionnels par la composition même du jury.

Ce prix remis durant les Francophonies en Limousin en septembre est le résultat d’une conviction : le théâtre est un contre-pouvoir qui dit la vie mieux que la vie.

Date limite : 19 avril 2015

 

Voir le règlement sur : www.rfi.fr


Commentaires

Votre commentaire