Arnaud Ratafika   publié le 08/04/2016


Arnaud Ratafika

En avant toute pour M’Kolosaina !


L’Association des Médiateurs Culturels (ADMC) s’est engagée depuis son implantation au sein de l’Université d’Antananarivo à la dynamisation de la vie culturelle au sein du Campus. Son projet précédent « La Médiation Culturelle au cœur de l’action » a proposé la démultiplication d’offres culturelles.

Suite à un atelier de travail avec un expert et les évaluations internes effectuées par l’équipe du projet et les membres de l’association, le constat était que le public estudiantin est demandeur d’activités plus participatives. « M’kolosaina » va dans le sens de la demande et des besoins des jeunes.  

Le projet « M’KoloSaina », propose à la communauté universitaire, un vaste laboratoire d’expérimentation et de participation à la culture en offrant tout au long de l’année des occasions de rencontres avec des artistes et professionnels de la culture, mais également faire sortir les jeunes du simple statut de spectateur et stimuler leur créativité.

A noter que l’ADMC regroupe une soixantaine de jeunes étudiants et diplômés de la filière Médiation et Management Culturels[1], actifs et engagés, persuadés que la culture est un atout essentiel dans les stratégies de développement. Ces dernières années, elle a initié de nombreuses actions en faveur de la dynamisation de la vie culturelle au sein du campus universitaire d’Antananarivo.

Parce que ce haut lieu de l’instruction et de l’épanouissement intellectuel est aussi un lieu de vie, de rencontre et d’expérimentation, l’ADMC est convaincue que la sphère universitaire doit inclure, accueillir la sphère culturelle et artistique. Ainsi, Ambohitsaina — littéralement : haut lieu de la pensée —, est un territoire propice pour devenir une pépinière de projets innovants et être « pourvoyeur » d’activités culturelles. L’ADMC à travers son Centre de Ressources des Arts Actuels de Madagascar (CRAAM) se fixe donc comme objectif principal de générer une dynamique de la jeunesse universitaire et favoriser l’accès à la culture.

Dans cette optique, la signature d’un nouveau contrat de subvention entre le programme d’appui à la société civile – programme Dinika de l’Union Européenne et l’Association de médiateurs culturels s’est tenue à l’Université d’Antananarivo le vendredi 18 mars dernier. Il s’agit d’un financement à hauteur de 129 189 000 d’ariary.

 

[1]Le parcours Médiation et Management Culturels est dispensé au sein de la Mention Etudes Françaises et Francophones, de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.


Commentaires

Votre commentaire