Sakina M'sa a dit...   publié le 30/09/2013


Sakina M'sa a dit...

Madagascar n’est pas à l’autre bout du monde comme on pourrait le croire. Cette île qui baigne dans l’océan Indien est prolifique en paysages, humanité, créativité...

Je connaissais d’Antananarivo les histoires que me racontaient mes parents et la langue malgache parlée à mon insu dans mon enfance. J’ai été invitée à deux reprises en 2011 à mener un atelier de formation en design de mode, « NU / Naturellement Urbain », en faveur de quatorze stylistes malgaches. Quelle belle surprise que de se laisser porter par de vrais actes créatifs ! Les stylistes de la Grande Île sont habités par le besoin de « faire » et de séduire leur destin. La mode est plus que jamais un univers de création : elle est un acte artistique mais aussi un acte producteur de liens et créateur, à ce titre, de valeurs économiques et sociales. Le système de la mode, aujourd’hui, doit être une rencontre réussie du beau et du bien.

Faire, loin du barda de la Fashion Week, des tendances, des saisons, des salons..., il y a quelque chose qui sonne comme un engagement de vie et d’innovation. Une grande admiration s’impose, car dans ces eaux, les stylistes étalent les collections, mais surtout les tripes sur le podium. Un vrai enjeu est à construire sur du tissu humain et productif. La dextérité originelle des Malgaches et leurs savoir-faire font de ce pays un site incontournable pour la mode en Afrique. Beaucoup de marques des pays du Nord ne s’y trompent d’ailleurs pas lorsqu’elles font appel aux entreprises de confection textile implantées à Madagascar pour fabriquer leurs collections.

La présence de Coco Masombika, Ndimby R, Stephaina et Zo Artiss, quatre créateurs malgaches, sur l’Ethical Fashion Show, s’inscrit comme un manifeste de l’Afrique inventive, prête à intégrer un marché qui a besoin de se renouveler dans sa distribution, dans son ouverture au monde. La mode, comme toute industrie, doit repenser la valeur ajoutée économique autour du refus du gaspillage et du refus d’un découpage hiérarchisé du monde. Le Made in Malagasy (MiM) remet aujourd’hui les pendules à l’heure de l’humain…

 

SAKINA M’SA / styliste / France  / http://www.sakinamsa.com/


Commentaires

Votre commentaire