Introduction aux demandes de subventions   publié le 31/10/2014


Introduction aux demandes de subventions

Quelques conseils … plus qu’une recette miracle…

 


 

Un projet culturel doit, avant tout, être habité. Porté par ces indicateurs mal mesurés que sont l’enthousiasme et l’engagement. Aventure et pari sur l’avenir, il appelle l’initiative, la responsabilité, la diversité, restera imprévisible et évolutif. Il devra pourtant, en même temps, être géré.

Précisons enfin : la condition nécessaire du projet dit culturel c’est, en son cœur, la présence d’une œuvre. Celle-ci, néanmoins, ne suffit pas : il doit y avoir rencontre. Inscription dans la cité. Un projet culturel c’est, osons une formule, une œuvre, un public, des partenaires. 

 

On peut distinguer différents types de subventions :

* les subventions de fonctionnement (paiement des salaires, frais de fonctionnement en général)

* les concours en nature (prêt de salle ou matériel)

* les subventions d’équipement destinées au financement de biens durables (ordinateur…) et de travaux

* les subventions sur un projet ponctuel (création, diffusion, festival…)

Dans tout type de demande de subventions, vous devrez joindre à votre dossier :

* un projet détaillé de l’action : l’objectif à atteindre, le public visé (nombre, tranche d’âge), le lieu de réalisation et la période ;

* l’objectif de la demande : pour quelle structure, quels moyens humains et matériels, quel impact économique du projet ;

* la stratégie de la structure afin de mener à bien son projet ;

* le plan de communication pour promouvoir vos projets ;

* un budget prévisionnel équilibré ;

Une lettre de demande de financement.

Selon l’organisme où vous déposez votre demande, il vous faudra remplir un dossier et joindre différentes attestations de votre structure.

 

Les aides à la création, à la production discographique et à la tournée

Les aides sont attribuées à différents types de bénéficiaires répondant à des critères spécifiques. Certaines aides sont mobilisables directement par les artistes ou les équipes artistiques (compagnies). D’autres sont réservées aux professionnels des filières spectacle ou disque qui gèrent le développement de l’artiste (tourneur, label discographique).

Les modalités de sélection des projets peuvent également être très différentes : commission, comité d’expert, service d’une collectivité ou de l’Etat. Les critères varient en fonction de la personne morale qui attribue la subvention (les sociétés civiles des artistes interprètes privilégient le salariat des artistes interprètes).

Le montant des aides mobilisables est également variable en fonction des dispositifs (de quelques centaines à plusieurs dizaines de milliers d’euros). Certaines aides sont attribuées sur plusieurs années (conventionnement). D’autres ne peuvent être sollicitées qu’une seule fois.

Les aides à la création, à la structuration, à la résidence :

Il s’agit des aides existantes et mobilisables par les artistes et les compagnies en région et au plan national.

Les aides à la production discographique et au vidéo clip :

Il s’agit des aides existantes et mobilisables par les artistes et/ou leurs partenaires professionnels en région et au plan national.

Les aides à la diffusion et à la tournée :

Il s’agit des aides existantes et mobilisables par les artistes et/ou leurs partenaires professionnels en région et au plan national.

Source :

www.runmuzik.fr


 


Commentaires

Votre commentaire


Autres ARTICLES

Tous les articles