Les textes règlementaires régissant le MCP   publié le 05/03/2014


Les textes règlementaires régissant le MCP

L’artiste malgache, pour être force de propositions et s’imposer dans les grands débats sociétaux malgaches d’aujourd’hui, il est de son devoir de s’informer sur les textes règlementaires relatifs à son statut et environnement.

Madagascar compte un nombre important de textes règlementaires sur les arts et la culture. En 1995, la promulgation de la Loi n°94-036 portant sur la Propriété littéraire et artistique, puis dix ans plus tard, celle de la Loi n°2005-006 portant Politique culturelle nationale pour un développement socioéconomique de Madagascar ont été communément saluées par la communauté artistique malgache, malgré les imperfections soulevées et les révisions demandées.

Cette dernière loi, non harmonisée à ce jour et non suivie de décret d’application, mentionne, entre autres, en son article 10 la nécessité de « faire de l’action culturelle une action citoyenne » et, en son article 16, la nécessité « d’améliorer les conditions de production artistique ».

En janvier 2011 a été promulgué le Décret n°2011-029 portant Statut des artistes. Un décret qui aujourd’hui encore ne fait pas consensus et n’a pas été suivi d’arrêtés d’application.

 En 2012 ont été mis en place un Conseil national des Arts (CNA) et un Conseil national du Patrimoine (CNP).

En 2012 toujours, plusieurs arrêtés ministériels ont porté création de fédérations

Des artistes selon les disciplines (arts du spectacle, arts visuels, arts littéraires, arts musicaux)et d’une fédération des industries culturelles.

 En 2012 enfin, à la demande de l’antenne Madagascar du Bureau international du Travail (BIT), plusieurs syndicats (un par discipline artistique) se sont créés et regroupés en une Confédération des syndicats d’artistes de Madagascar.

 En 2013, a été promulgué le décret n° 177/2013 « portant reconnaissance des Evénements Culturels Phares (ECP).

Nous ne citons ici que les textes règlementaires clés ou regroupements artistiques principaux dont le but est d’œuvrer à une meilleure structuration du secteur culturel dans son ensemble.

 En 2014, l’atelier participatif à destination des opérateurs de festivals s’est tenu du 03 au 08 février dernier à la bibliothèque Nationale (Anosy), suite auquel  ces derniers ont rédiger une déclaration commune  en rapport  avec  La Politique culturelle nationale de 2005 et la promulgation de la loi sur le mécénat.

Toujours cette année, un atelier participatif à destination des fédérations artistiques et des syndicats d’artistes regroupés en confédération se tient du 25 au 28 février à l’IKM Antsahavola.

Documents à télécharger :

Les textes règlementaires régissant le MCP

Déclaration commune des opérateurs de festival

Pour plus d’infos :

www.mcp.gov.mg/‎

 

 



Commentaires

Votre commentaire


Autres ARTICLES

Tous les articles