Aléas des Possibles : la tournée en France   publié le 30/09/2013


Aléas des Possibles : la tournée en France

La Cie de cirque Aléa des Possibles est actuellement en tournée en France pour présenter ses créations « Hafa’Ka » et « O Ralila ».

 

La tournée en quelques dates

26 Mai au 4 juin à Toulouse, carnaval de cirque

05 09 juin  à Blanquefort, Festival Echappe et Belle

10 au 22 juin à Bagneux, Festival Hip Cirk Hop

 23 au 30 juin 201 à l’Hostellerie à Pontempeyrat, résidence de création

Cette tournée fait suite à notre passage au festival Leu tempo 2012 à La Réunion, où la création « Hafa’Ka » a été repérée par plusieurs opérateurs culturels français, confie Laura Suin - membre de l’association Aléas des Possibles.

Un mot sur les créations programmées

Elan de vie à la recherche d'une authenticité, hors du monde extérieur et des croyances, « Hafa Ka »  est le regard d'une femme et de quatre hommes  sur un monde intérieur, où le corps se dérobe, se lie, se déchire et déploie ses ailes. Hafa’Ka, c’est un terrain de jeu où la vie prend sens. Une création riche d’acrobaties, de  manipulations d'objets, d’équilibres…  (entre)mêlées aux chants et danses  traditionnelles malgaches. Ces disciplines combinées ouvrent une porte vers de nouveaux  horizons et laissent à découvrir l’interaction des cultures, croyances et symboles.

Avec la participation de :

Interprètes acrobatie, équilibre, danse portés, corde aérienne, cerceau aérien, manipulations objets : Judith Olivia Manantenasoa, Cyrille Ismael Herimampihonona, Tina - Benoit Rakontodrasoa, Mahenniaina Pierre Ranaivoson, Marko Lange Raholintsoa /

Chorégraphie et mise en piste : Virginie Lavenant / Création musicale : Tinay / Vocals: Ismael, Marko, Virginie.

 « O'ralila », c'est un corps, une âme, un esprit, trois personnages co-depéndants qui parlent de la vie. Une création où s’articule cirque et danse avec tant de dextérité. Pour atteindre une harmonie parfaite du corps et de l’âme, trois hommes vont traverser diverses épreuves acrobatiques, comme l’équilibre ou la corde aérienne. Portés par un chant transcendant, les interprètes, tour à tour dans la rivalité ou la complicité, devront s’apprivoiser avant d’atteindre une douce sérénité collective.

Avec la participation de :

Mise en scène, chorégraphie : Virginie Lavenant / Musique : Tina Benoit Rakotondrasoa, Cyrille Ismael Herimianponanana / Interprètes : Judith Olivia Manantenasoa, Cyrille Ismael Herimampihonona, Tina, Benoit Rakontodrasoa, Maheriniaina Pierre Ranaivoson, Marko Lange Raholintsoa.

L’association Aléa des Possibles  a à son actif une école de cirque social Chapitô Metisy, installée depuis 2009 à Mandialaza-Antananarivo. Ecole équipée d’une salle de cirque, de danse, d’activités manuelles et deux salles de classe. Véritable lieu culturel au cœur d’un quartier populaire d’Antananarivo,  Chapitô Metisy  accueille des formations professionnalisantes, des projets de réinsertion, activités de loisirs, spectacles, projections de films…Un lieu privilégié pour accueillir de nombreux artistes et formateurs malgaches et / ou étrangers qui souhaitent accompagner le développement des arts du cirque à Madagascar.

Nous mettons en place des programmes de formation artistique et pédagogique non conventionnels, en utilisant l’art du cirque comme moyen d’insertion et de développement personnel / socioprofessionnel pour les enfants et les jeunes en difficultés. Entre autres les projets de l'école : alphabétisation, éveil artistique, ateliers loisirs, activités parascolaires, formations d'animateurs...  Chapitô Metisy voit passer dans ses locaux plus de 400 enfants par an,  confie Virginie Lavenant, la directrice.

Aujourd'hui les conditions de travail de l'école de cirque à  Antananarivo sont encore précaires. L'école s'appuie sur la solidarité des uns et des autres ... Il reste encore beaucoup à faire au niveau des infrastructures et des conditions de travail. A ce propos, en parallèle avec notre résidence artistique à CREA-France,  nous animerons des ateliers de cirque et de danse traditionnelle dans les écoles bas-normandes, courant mois de juin. Les fonds seront reversés pour subvenir aux besoins financiers du Chapitô Metisy,  ajoute-t-elle.

Plus d’infos :

Liens utiles :

 

Commentaires

Votre commentaire