Trio T: Au rythme des îles   publié le 30/09/2013


Trio T: Au rythme des îles

Rassembler les musiques de Madagascar, de La Réunion et de Maurice pour n’en faire qu’une, tel est l’objectif du projet Trio T qui sera présenté en novembre.

Le projet Trio T vise à créer des passerelles entre les trois îles.
Trio T, soit trois artistes dont Talike, Tiloun et Triton qui viennent respectivement de Madagascar, de La Réunion et de Maurice, se rejoignent pour raconter leur culture et leurs expériences au travers de la musique. Le fruit de cet échange sera présenté à l’Institut français de Maurice (IFM), Rose-Hill, le 2 novembre.

 

 

Il s’agit d’un projet qui est né du souhait de Christophe David, directeur artistique, de fusionner la musique de ces trois îles.«Nos musiques se rencontrent rarement et quand c’est le cas, elles ne fusionnent jamais», fait-il remarquer.
Dans un premier temps, le projet ne devait regrouper que la chanteuse malgache Talike avec qui Christophe David a l’habitude de travailler et Tiloun, étoile montante du maloya. «Comme j’avais rencontré Eric Triton il y a quelque temps et j’apprécie sa musique, je me suis dit : pourquoi ne pas l’inclure dans ce projet également. Ce qui donne un trio d’artistes de haute facture et très en vue dans leurs pays respectifs», explique le directeur artistique.
Chacun des artistes impliqués dans le projet sera accompagné d’un musicien : aux côtés de Tiloun, on retrouvera Toto à la flûte, au conga et au «rouler» ; avec Eric Triton, Shakti Ramchurn aux bruitages et au tabla et auprès de Talike, Ra-Tina aux percussions, à la guitare et au «valiha»
(NdlR : cithare tubulaire en bambou).
 
Passerelles

Trio T verra le jour à La Réunion où, deux semaines durant, les artistes seront en résidence dans la salle dédiée à la musique actuelle, Le Palaxa de Saint-Denis. «Au cours de cette résidence, les artistes seront appelés à s’approprier les techniques de chant des uns et des autres. Que Talike fasse du blues mauricien, qu’Eric Triton apprenne le langage phonétique malgache et que Tiloun s’initie au kreol mauricien… Le but est de constituer un groupe homogène», précise le directeur artistique.
Au total, ce sont 18 morceaux, soit six de chaque artiste, qui seront réadaptés. Une fois le groupe constitué, Trio T sera présenté lors de quatre concerts sur différentes scènes de La Réunion. Le spectacle, d’une durée de deux heures, ne sera pas une alternance de chanteurs et de musiciens mais s’inscrira comme une véritable création où chacun partagera la partition des autres.
Après les concerts à La Réunion, Trio T posera ses valises à Maurice, où la formation montera sur scène le 2 novembre, à l’Institut français de Maurice.Il s’envolera ensuite vers Madagascar.
Si Trio T entend créer de véritables passerelles entre les trois îles, Christophe David souhaite que ce projet puisse également franchir les frontières de l’océan Indien et être une porte ouverte sur la scène internationale. Des pourparlers en ce sens seraient actuellement en cours. En attendant qu’ils aboutissent, Christophe David compte bien renouveler l’expérience avec d’autres artistes de la région.

Commentaires

Votre commentaire