La musique malgache sur la bonne voie…   publié le 04/12/2013


La musique malgache sur la bonne voie…

Les artistes malgaches ont du potentiel mais ont du mal à s’intégrer dans le circuit international.

Ici, la rencontre avec Gilles Lejamble – directeur de Libertalia-Music Records, maison de production organisatrice de « Madagascar, voyage au cœur de la musique ».

À Madagascar, la musique est  omniprésente depuis toujours. La créativité de ce pays en la matière est sans limite.  Mais comment cette énergie créative pourrait-elle aider les artistes à mieux vivre ? Notre société de production Libertalia-Music Records, convaincue du potentiel et de la richesse de cette culture musicale, a décidé de mettre en place « Madagascar, voyage au cœur de la musique », qui se veut une véritable plateforme artistique.  Pour cette première édition, neuf artistes sélectionnés se sont produits devant un parterre de  professionnels français et réunionnais, durant les soirées des 7,8 et 9 mars. Des rencontres professionnelles qui ont débouché sur des signatures de contrats. Teta et Thominot participeront en mai prochain au festival Musiques Métisses d'Angoulême. Ce peut être le début d’une vraie carrière internationale pour ces artistes, sachant qu’ici la créativité des musiciens est mille fois supérieure à la  consommation en produits culturels, et la plupart n’ont pas les moyens  d’être entourés d’une  équipe professionnelle (manager, ingénieurs son et lumière, tourneur…). Les artistes ne peuvent de ce fait travailler dans des conditions optimales. C’est  là que réside toute la problématique du secteur musical malgache.

Il faudrait que les artistes atteignent un certain niveau de professionnalisme, ce qui inclut : le sérieux, la persévérance, le talent sans oublier la rigueur... Six mois en amont des rencontres, notre équipe technique a travaillé dur  pour préparer ces artistes pour les trois soirées. Silo – directeur artistique de l’événement – a accompagné chaque groupe dans le réarrangement de leurs morceaux. Yves Chaulet – ingénieur lumière au Théâtre Marigny à Paris – a encadré un stage pratique de création lumière. Christophe David – producteur et tourneur à la Réunion – a porté un regard sur leur performance artistique. Lova Rasamimanana de Kanto&Kintana Productions – à l’origine des concerts à l’Olympia de Mahaleo et de Jaojoby, entre autres – a assuré l’organisation des soirées. Nous sommes en train de préparer la deuxième édition que nous espérons davantage fructueuse que la première. En tout cas, on peut d’ores et déjà dire que la musique malgache est sur la  bonne voie !

Plus d’infos :

libertalia-music.com

Facebook « Madagascar, voyage au cœur de la musique »


Commentaires

Votre commentaire