Rakoto : « Je m’inspire du moment présent »   publié le 30/09/2013


Rakoto : « Je m’inspire du moment présent »

En quête de mon propre style, l’ensemble de mon travail s’inspire du temps présent, du vécu quotidien.

Je suis encore à la recherche de ma propre identité visuelle. Je porte beaucoup à croire que les scènes instantanées de la vie quotidienne offrent une panoplie de clichés qui peuvent être de grandes œuvres. Tout dépend de la technique de prise de vue. Je suis un peu un Columbo de la photographie --- on va dire !
D’ailleurs, cela se ressent dans la plupart de mes photos comme celle que j’ai prise à l’aube du 1er janvier 2012 à Majunga. Je me suis réveillé à 5h du matin, une première pour moi (rires). En me promenant sur le port, le soleil commençait juste à se lever avec une lumière douce et rayonnante. Le ciel formait à lui seul un cadre magnifique. Je voulais immortaliser ce moment mais il me fallait un premier plan pour dynamiser la photo. C’est alors que j’ai remarqué cet homme qui nettoyait son pousse-pousse, je n’avais plus qu’à placer mon flash au bon endroit. Cette scène me semble être posée et pourtant il n’y a pas eu de préparation. Une seule prise et le résultat allait au-delà de mes espérances. Juste comme je l’aime ! Une belle lumière, une photo qui parle d’elle-même. J’étais juste au bon endroit au bon moment. C’est la raison pour laquelle, je ne m’inspire que du moment présent, ces scènes instantanées qui démontrent qu’il faut profiter de chaque minute que la vie nous offre.
Dans la majorité des cas, je prends une photo pour raconter, c’est le principe de la photographie. Comme je l’ai dit, mes photos racontent leur propre histoire, reste à chacun de l’interpréter librement. Je crois en l’avenir de la photographie à Madagascar.
La jeune génération émergente possède le talent avec un grand « T » pour devenir un grand photographe, mais pour le moment, je trouve qu’il existe trop de « photographies stéréotypées » que d’œuvres qui se démarquent des autres. Moi-même, j’essaie encore de sortir de ce gouffre qui tend à engloutir les jeunes photographes d’aujourd’hui.

Contacts :
Tel: +261 34 06 879 11
Mail: ze_fenomen@yahoo.fr

Commentaires

Votre commentaire