Mmiaro, le photographe naturaliste   publié le 30/09/2013


Mmiaro, le photographe naturaliste

Photographe naturaliste spécialisé dans la macrophotographie, j’exerce mon métier avec ardeur et passion…

On m’appelle Mmiaro, tiré de mon nom complet Mbola Miaro Ramiandrasoa. Amoureux transi de la nature, je me suis particulièrement attaché à la macrophotographie. [La macrophotographie est l'ensemble des techniques photographiques permettant de photographier des sujets de petite taille entre les rapports de grandissement 1:1 et 10:1. Le terme désigne l'activité photographique associée à ces techniques.]

 


 J’ai un penchant pour les photos en couleur pour  mettre en exergue la beauté des couleurs de la faune et de la flore sous une belle lumière.

Côté inspiration, cela dépend des saisons.  Durant le beau temps,  je cherche plus à immortaliser des insectes en plein vol tandis que par temps couvert j`ai plutôt le nez dans les herbes à photographier les fleurs.  Faire un tour d’horizon sur les autres photos des photographes naturalistes sur Internet me procure également beaucoup d`inspiration.

Généralement, je fais des photos pour faire rêver notamment pour montrer un monde que les gens ne voient pas tous les jours. Je souhaite, à travers mon art, montrer au public la beauté et l`importance de la nature.

Si j’étais un manuel de photographie, j’en serais un qui servirait de guide pour bien maîtriser la technique de la lumière. Cette dernière est pour moi la base de la photographie.


Ma meilleure anecdote en tant que photographe ? Et bien, très récemment j’ai entamé mes premières prises de vue de libellule en vol.  J`ai alors pu capturer sur mon boitier une libellule en vol de face. Le soir même,  j’ai lu un magazine sur les photographes naturalistes et à ma grande surprise mon modèle Ghislain Simard y raconta qu`il lui a fallu des années pour arriver à en capturer une. Moi je l`ai réussi après quelques semaines de poursuite de libellule en vol. Désolé Ghislain Simard, la chance était avec moi (rires).

Ma photo préférée ? Actuellement j`ai dans les 500 Go d`archives photos naturalistes. Je ne peux vous dire laquelle est ma préférée car chaque shoot photo a son lot d`émotion.  Je pourrais citer les premières photos macro, les photos d`insectes en contre jour, les insectes en plein vol (celles qui volent comme des avions de chasse), les photos d`oiseaux dans les airs.  Je suis rarement satisfait de mes photos, aussi je dirais que ma photo préférée c`est celle que je prendrai demain.

Je ne cesse de répéter aux nouveaux venus que dans la photographie il existe plusieurs style de photographies et donc de photographes. Chacun a son rôle bien défini.  Par exemple, le photojournalisme sert  surtout à relater un fait. Pour le naturaliste,  il s’agit de montrer une « espèce donnée » dans son environnement tout en essayant de rendre la prise de vue le plus artistiquement possible.

De mon point de vue, l`avenir des photographes malgaches est incertaine. Dans un milieu professionnel, les photos sont utilisées pour des illustrations de magazines. A Madagascar,  il y a très peu de magazines, les rares qui existent sont surtout tournés vers la mode. Tandis qu’en Europe, il existe des centaines de magazines (politique – sport – mode – nature…) qui ont besoin de photos, donc les photographes ont plus de chance de décrocher une parution, ce qui n`est pas le cas chez nous.

L`autre problème concerne le coût des doits d`auteur, vu la conjoncture économique à Madagascar, il est serait utopique d`aligner les droits d`auteur avec ceux appliqués à l`extérieur. Même si le temps passé à préparer un reportage est le même.


Contacts :

+261 34 01 229 84 –  +261 33 11 738 78

miaro.ramiandrasoa@gmail.com

 






Portrait chinois

Si j’étais...

-          Une saison : l’été

-          Un animal : un tigre

-          Une couleur : la violette

-          Une humeur : joyeuse

-          Un objet : un livre

-          Une devise : « toujours bien faire »

-          Un fruit : une pomme

-          Un climat : le froid

-          Un loisir : photographier, bien sûr !

-          Un endroit : la          forêt

-          Un élément : l’eau

-          Un véhicule : un tout terrain

-          Un péché capital : la gourmandise

-          Un phénomène naturel : la pluie

-          Un instrument de musique : la guitare

-          Un mythe : un grand explorateur

 

 

 

 


Commentaires

Votre commentaire