Artémis, poétesse passionnée de littérature   publié le 30/09/2013


 

Tonihasina Gaëlle Néhémia Razafimahaleo, alias Artémis, a commencé à écrire à l’adolescence. En 2007, dès sa première année d’études en Lettres      françaises et francophones à l’Université d’Antananarivo, sa passion pour la littérature s’affirme.

Avec sa voix profonde et grave, qui renforce son charisme et sa présence sur scène, Artémis participe alors à diverses scènes slam organisées dans la capitale (Institut français de Madagascar, Cercle germano-malagasy, CMDELAC…). Baignée dans l’univers des mots et de la création, elle participe à plusieurs lectures scéniques en collaboration avec Serge Henri Rodin (critique littéraire, musicien, enseignant-chercheur) et à des concours littéraires dont le Prix du jeune écrivain francophone avec ses nouvelles « Ebauches de vie d’une insulaire » et « Giovanna ».

 

 

Chant d'une Betsileo

Tel l’effet de l’ambodivoara

qui brûle mon œsophage

la chaleur de cette rage

Tel l’effet de l’ambodivoara

qui dissipe peu à peu ma lucidité

le courage qui efface ma timidité

Tel l’effet de l’ambodivoara

qui remonte mon estomac

l’aigreur de mon dégoût

envers vous…

Égoïstes par héritage

nous promettant une nouvelle page…

Tel l’effet de l’ambodivoara

qui fait répéter le même discours

notre infini et éternel retour

Tel l’effet de l’ambodivoara

qui finit par passer

nous ramène à nos pensées

les plus pures et poétiques

Telle l’existence d’un alcoolique

que je vis toutes nos Républiques

                             21 mai 2012

 


Commentaires

Votre commentaire