Da hopp, le grand retour !   publié le 18/05/2016


Da hopp, le grand retour !

C’était la fin d’après-midi du samedi dernier, le groupe a fait redécouvrir au grand public les joies du rap underground des années 90. Du rap old school en grandes pompes !

Qui ne se souvient pas des titres comme « Masoandro » ou encore « Kay » ? Des morceaux avec lesquels Da Hopp a  su  replonger son public dans les années 90,  au complexe sportif d’Ankatso en fin d’après-midi de samedi dernier. Du rap vieux d’il y a près de  21 ans mais qui n’a pas laissé de marbre un public fidèle. Si on dit souvent que le public du rap est un de ceux qui sont incontrôlables, celui-ci  est  plutôt resté « sage » malgré quelques couacs de retard. Le groupe, quant à lui, n’a qu’un seul mot d’ordre : « on est  fier de partager la culture Hip hop, ses messages, ses vertus et ses valeurs  au public universitaire mais aussi d’offrir de la bonne nostalgie musicale  à nos fans de toujours », explique Tax aux côtés de Jento et  BenJ.


Da Hopp : pionnier du Rap gasy

Un coup de projecteur sur leur parcours expliquerait le succès de leur kiff indémodable.  A peine âgés  de plus de 10 ans, Tax, Jento, Ben J et Blaz (paix à son âme), formèrent les MCM Boys, danseurs Hip hop,  au début des années 90, au moment où cette culture  commençait à connaître un certain succès auprès des jeunes. En 1995, le groupe changea de nom pour devenir Da hopp,  des rappeurs en anglais puis en malgache. Du succès à flot ! On se souvient, entre autres, du guichet fermé  au Centre culturel Albert camus (actuel Institut français de Madagascar). Les fans ont toujours répondu présent ne serait-ce que pour écouter  leurs rythmes décoiffants  balancés à l’époque par le DJ Ras’L,  accompagnés de rimes brutes sur des sujets d’actualités à Madagascar et qui le sont toujours même en 2016. Aujourd’hui, ils continuent sur cette lancée, du rap underground, où la créativité prime sur l’aspect commercial. Un état d’esprit que les rappeurs d’aujourd’hui devraient prendre en considération.

Ce live de Da Hopp entre dans le cadre du projet M’kolosaina, dédié ce mois de mais aux Street arts.

Découvrez ici la suite de la programmation :

http://www.craam.mg/cms/article/13/1062


Commentaires

Votre commentaire