La fille volée : Les mystères de Tanà en BD   publié le 25/03/2015


La fille volée : Les mystères de Tanà en BD

Récit haletant, personnages découpés au couteau, suspense et surprises: pour ce premier tome de la série « La fille volée », le bédéiste Franco Clerc restitue l'ambiance particulière des rues de la capitale de Madagascar, un sujet bien actuel qui plus est !

Dans le genre polar-série noire, le premier tome de la série « La fille volée » du bédéiste Franco Clerc fascine par la singularité de son histoire bien ficelée au travers d’un scénario élaborieusement travaillé.Le scénario, hollywoodien à certains égards, raconte l’histoire d’une enfant, Vanessa, une fille pas comme les autres,  qui est arrachée à sa famille pour permettre  à  un personnage avide de réussite, Guy Dera, de monter les strates de la société.  Dans un Tananarive où magie noire et superstition, pègre et cabinets occultes, misère et débrouille s'affrontent au quotidien, Vanessa fugue et s'aventure seule pour la première fois, à ses risques et périls dans les rues de la capitale.

 « Il s’agit d’une histoire inspirée de faits divers qui se passent à Tananarive. Je peux entre autres citer le combat quotidien pour la survie et la lutte pour le pouvoir, ce à tous les niveaux. Je dirai également qu’il s’agit d’un prétexte pour dépeindre visuellement l'ambiance particulière de la capitale, ses rues, ses marchands, ses particularités durant la nuit, son environnement politique... », confie l’auteur Franco Clerc.

Entre suspens et aventure, « La fille volée » fascine les lecteurs par ce regard en BD de la société malgache actuelle que l’auteur n’hésite pas à partager au reste du monde. « Ce projet est mon "pass" pour une carrière à l'international », ajoute-t-il avec conviction. Ce premier tome de 62 pages est, en effet, disponible dans toutes les librairies de l'Harmattan, à la boutique Laterit, à la FNAC, chez Cultura en France,  mais aussi en ligne sur amazon.fr et des divers sites au Canada, et en Europe de l'est. «  Pour la distribution à Madagascar,  je déplore la  non réactivité des libraires locaux, ce qui d’après moi ne favorise en aucun cas le développement de secteur BD à Madagascar. Toutefois, « La fille volée » sera bientôt disponible chez la librairie  "Il était une fois" et dans les rayons livre des leader price de la capitale ».

Franco : bédéiste émérite

Damy Franco Clerc est l’un des bédéistes les plus connus à Madagascar. Un coup de crayon autodidacte mais alerte, il a suivi les cours d’arts visuels et d’histoire de l’art donnés par Hemerson Andrianetrazafy et RFaral au cours de l’année 2004. Passionné de bande dessinée et obstiné, il entame un master-class en écriture scénaristique avec Johanna Schipper au Centre culturel Albert-Camus (actuel Institut français de Madagascar) en juin 2008. La même année, il fonde l’association de bédéistes Tantsary pour promouvoir la BD et les arts visuels à Madagascar.

Influencé par des bédéistes de renom comme Hugo Pratt, Allan Moore et Franck Miller, Franco aime bouleverser, déstructurer les êtres et les choses pour soulever / montrer leur part cachée — voire rebelle. Il compte huit ouvrages à son actif parmi lesquels Miaramasoandro et Société des antithèses. 

Franco collabore également avec des ONG comme le PSI, l’Unicef ou Handicap International afin d’animer des ateliers en bande dessinée pour les enfants. En 2011, il lance Kankana, un magazine en ligne dédié au neuvième art. Aujourd’hui, il travaille comme consultant indépendant pour la conception et la réalisation d’outils de communication visuelle. 

 

Plus d’infos :

Lien vers fiche artiste


Commentaires

Votre commentaire