« Mandoalika ny ranom-bary » [Tissage de pierre]   publié le 31/03/2015


« Mandoalika ny ranom-bary » [Tissage de pierre]

Temandrota, l’un des plasticiens le plus actif et ambitieux de sa génération, pousse toujours un peu plus loin les limites de sa démarche et de son imaginaire à chaque nouveau projet, et ses champs d’intervention se démultiplient.

Ses œuvres installées à la buvette de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de la buvette attirent  tout de suite le regard. Surpris puis curieux, le regard ne peut s’empêcher de se poser sur ces étranges « tableaux», qui appartiennent désormais au décor de la buvette de la Faculté des Lettres et des Sciences humaines. 

Temandrota, assisté par Miravo Rafomanana, étudiante-architecte, a conçu des sculptures  à base de pierres récupérées en provenance d’Androy, d’Ankaratra et de Betafo Antsirabe. « J’aime redonner vie aux matières qui n’ont de prime abord aucune valeur particulière. J’ai misé sur la récupération de pierres issues de différents endroits pour avoir le plus de couleurs possibles, une diversité représentative de la richesse (créativité, talent, nature, culture...) que recèle la Grande Île. » Temandrota compose alors sur un assemblage judicieux de pierres, de bois et de plastique. A mi-chemin entre la peinture et la sculpture, ses pièces représentent une source d’énergie et une invitation à se entrer en contact avec la nature.

A lire également: Temandrota : des sculptures peintes ou peintures sculptées

 


Commentaires

Votre commentaire