Hazo mamoa atody [L’arbre à l’œuf d’or] par Stam   publié le 08/04/2015


Hazo mamoa atody [L’arbre à l’œuf d’or] par Stam

Amour et lieu intimes ont les maîtres mots des œuvres présentées par Stam de son nom complet Randrianarisoa Njaka Hanitriniony dans le cadre du projet Art public durable au cœur de l’Université.

 « Durant la phase de repérage du site à aménager, le fait d’y voir des couples d’étudiants m’a aidé à choisir cet espace-ci pour y installer mes œuvres. Car l’amour fait également partie intégrante de la vie de l’étudiant, l’idée était de créer un lieu à la fois intime et porteur de sens », confie Stam.

Il s’agit d’une scénographie cousue de toutes pièces, un délire que Stam veut à tout prix partager avec la génération d’aujourd’hui. Au cœur du site se trouve, en effet, la sculpture d’« un arbre à souhaits » réalisé à base de papier mâché et, représentatif des parents bienveillants. De l’autre côté, l’on aperçoit un œuf géant – l’enfant –  où l’on peut déposer / confier nos secrets les plus précieux, malheureux ou pas, afin de se libérer / se soulager des maux de la vie quotidienne. Au cœur de cette installation se trouve une chaise longue haute en couleurs où l’on peut s’asseoir / méditer à deux.

Pour l’aménagement de ce site, Stam était assisté par Fidimalala Yasmine et Andriamifidy Miora Nambinintsoa.

A lire également : Stam : l’art délirant – déluré

 


Commentaires

Votre commentaire