Pleins feux sur la 3e édition du Mois de la photo Sar’nao !   publié le 30/09/2013


Pleins feux sur la 3e édition du Mois de la photo Sar’nao !

Connu en 2005 sous le nom de Photoana, le Mois de la photo Sar’nao est devenu depuis 2010 l’événement photographique phare de la capitale.


« Les émotions dans tous leurs états », tel est le thème de cette 3e édition de Sar’nao, qui a lieu du 5 novembre au 1er décembre 2012. Si lors des précédentes éditions, le Mois de la photo s’est tenu au mois de juillet pendant les grandes vacances, cette année, nous avons opté pour le mois de novembre, période idéale pour une véritable démocratisation du huitième art malgache, confie Fidisoa Ramanahadray, président de l’association As’Art, organisatrice de Sar’nao.
Durant tout un mois, le Mois de la photo Sar’nao se veut une plateforme de rencontres, d’échanges et un tremplin pour les photographes malgaches en quête de professionnalisation et de visibilité. Si Sar’nao se pose comme « découvreur » de nouveaux talents dans le domaine du huitième art, et si, au fil des éditions, la manifestation a créé une certaine synergie qui a incité des photographes à se constituer en collectifs (Oxygen Niouz et D-Cliq Art), ce n’est pas sans lutte (presque) acharnée. En effet, il est difficile de mobiliser les partenaires, malgaches notamment autour de la photographie.
Malgré tout, plusieurs expositions sont programmées dans la capitale, entre autres  au Cercle germano-malagasy, à l’Alliance française de Tananarive, près du Tahala Rarihasina — des expositions de  Dany Be, Joël Pèlerin et Fidisoa Ramanahadray.


Sar’nao en quête de regards autres

Afin d’atteindre — et de « recueillir » — un public plus large / plus inattendu, le Mois de la photo 2012 se démarque des précédentes éditions par l’ajout de nouvelles activités dans la programmation. Tout d’abord, la « rando-photo  éducative », sorte de résidence itinérante, qui allie atelier de formation / de conseils à une randonnée photographique éducative en pleine nature. Les mordus de photo conviés à ce bien curieux « safari » (tronçon Antananarivo, Mampikony, Ambanja, Ankify, Nosy Be et Antsiranana) ont pu échanger durant quinze jours sur leurs techniques respectives de prise de vues. Parmi toutes les photos prises / attrapées, une soixantaine de clichés de cette « aventure formation » photographique fait l'objet d'une exposition dans le cadre de Sar'nao. Un film de 25 minutes sur le voyage ainsi que 250 autres clichés sont projetés en diaporama sur fond sonore.
Autre innovation du Mois de la photo 2012, le concours « phone-photo » : au vu de l’habitude que tout un chacun a de prendre des photos avec son téléphone portable pour immortaliser / « prélever » des scènes de vie insolites, des jeux de lumière, des camarades…, l’équipe Sar’nao a lancé ce bien curieux concours phone-photo. Pour participer, il fallait envoyer cinq fichiers numériques au comité d’organisation. Les meilleurs clichés, regroupés sur quelques dizaines de tableaux, seront bientôt exposés — sorte de radiographie du / des regard/s que la société / les anonymes portent sur leur quotidien / leur milieu.


Ateliers / formations / rencontres

Puisque Madagascar ne dispose d’aucune école d’art, les ateliers organisés lors de Sar’nao désirent pallier un tant soi peu et durant un mois cette carence de formation et répondre aux attentes des photographes malgaches en quête de perfectionnement. Deux ateliers de formation en photographie sont donc proposés pour cette 3e édition. Si le premier est animé par Nabil Boutros (photographe franco-égyptien), le deuxième voit l'intervention de Thierry Ardouin (photographe français). Aussi, un atelier pour enfants en situation difficile avec ATD Quart-Monde est au programme.
 

Enfin, deux conférences suivies d'un workshop : « La photographie engagée » et « La photographie contemporaine » sont programmées.


En espérant qu’il ne faille pas attendre une nouvelle année pour qu’une autre manifestation autour de la photographie nous donne à « voir » encore et encore…


nabil-boutros.com


Commentaires

Votre commentaire