Le festival Mamahoaka attend 40 000 personnes   publié le 30/09/2013


Le festival Mamahoaka attend 40 000 personnes

Le festival Mamahoaka fête ses cinq années d'existence. Une affluence en progression et une organisation qui gagne en professionnalisme.

À sa cinquième édition, le festival Mamahoaka, qui se déroulera à Antsirabe du 30 août au 1er septembre, attend près de 40 000 personnes. Le premier festival de musique de la Ville d'Eaux a réuni plus de 30 000 spectateurs en 2012. Le défi est lancé par Mami Bastah, directeur artistique du festival, cette année.
Une vingtaine d'artistes se succèderont sur le podium de la Gare. Cinq artistes de diverses régions de Mada­gascar dont Oladad, Teta, Silo, Rajery et Bemaso, et une dizaine d'artistes issus de la région Vakinankaratra, notamment Bekoto (Mahaleo) et Bapasy. Cette année, le festival accueille le groupe mauricien ETAE. Mama­hoaka, qui signifie littéralement « réunir le peuple », se veut être une fête populaire où se côtoient musiques traditionnelles et folkloriques et musiques actuelles.
 Sur le plan économique, ça n'a pas été facile de monter le projet, cette année, et d'avoir le soutien des partenaires. Mais nous avons pu le faire, quand-même. Cette année, nous avançons vers le professionnalisme. Une programmation riche, certes, sur le plan artistique mais, par rapport à la logistique aussi, confie Mamy Bastah sous sa casquette de directeur artistique.

Espace de rencontre

Une trentaine de salariés et de bénévoles, dont des étudiants en Médiation culturelle (en stage), s'activent pour faire de ce rendez-vous, un grand événement, référence en termes de professionnalisme et de qualité. Car, Mamahoaka, c'est aussi un vaste espace de rencontres et d'échanges entre les artistes et les professionnels de la filière musique.
À part les concerts, des stands culturels permettront aux visiteurs de découvrir les multiples facettes de la culture Vakinankaratra. Des conférences-débats et ateliers pour aborder les problématiques liées au secteur culturel et à sa professionnalisation. Des concours divers pour favoriser la transmission du patrimoine danse et musique traditionnelle ainsi que des rencontres avec des professionnels étrangers de la filière musicale.
À l'initiative de l'association Fanairana ara-kolotsaina an'i Vakinankaratra, avec l'appui de l'Alliance Française d'Antsirabe, le festival Mamahoaka a pour objectif la mise en valeur de la culture du Vakinankaratra et la sauvegarde de son patrimoine. Il ambitionne, également, de mettre la culture au service du développement et de l'harmonie sociale.

Source : www.lexpressmada.com/‎    Plus d’infos : Facebook Mamahoaka


Commentaires

Votre commentaire