Madajazzcar l’ouverture, c’était chaud !   publié le 02/10/2013


Madajazzcar l’ouverture, c’était chaud !

La soirée d'ouverture de la 24e édition du festival Madajazzcar nous a mis plein la vue : un grand voyage musical à travers le monde...

D’Indonésie aux Etats-Unis en passant par l'Afrique et Madagascar, ça y est, c’est parti ! Le début de l’été marque le coup d’envoi du festival Madajazzcar, le plus grand rendez-vous annuel des amoureux transis du jazz. La soirée d’ouverture du 01er octobre  au palais des sports, on y était... Au programme : trois groupes en trois ambiances, c’était chaud !

             

Le groupe Krakatau d’Indonésie a ouvert le show, une démonstration parfaite du style jazzy de « chez eux », avec beaucoup de zèle et d’émotions. Sans oublier de mentionner leur maîtrise indéniable des jeux de percussions.  

 

Mais ce qui a le plus attiré l’attention de la foule, c’était la deuxième partie où des jazzistes talentueux comme Voahirana Andriambelo, Lalanto, Elsie, Joëlle Claude, Zara R., Toky Ramasimanga, Rado Rakotorahalahy, Samy Andriamanoro, Seta Ramaroson, Datita Rabeson, Do Andriambelo, Tahiry Andriamanoro, … ont tenu à rendre hommage à Andy Razaf. Si le festival, lors des éditions précédentes, a plutôt mis l’accent sur le jazz européen, cette année il mettra en avant les artistes africains. Andy Razaf figure parmi les plus grands paroliers de l’histoire du jazz, à la fois compositeur et poète, aux origines malgaches ayant vécu aux Etats Unis.  

Enfin, le dernier mais pas le moindre : Paco Sery monte sur scène. A ses côtés : Silo, Nicolas Vatomanga, Volahasiniaina Linda, Anaa Quatuor… une formation de professionnels tant par leur esprit d’équipe que par les diverses improvisations. Et comment Paco Sery joue à sa batterie, nous sommes restés sans voix ! C’est bel et bien le meilleur batteur de jazz qui puisse exister.

Ce n’est que le début, pendant deux semaines,  Madajazzcar offrira un programme riche et varié pour vous faire voyager, en proposant du jazz sous toutes ses formes et couleurs. Ceci à travers une multitude d’activités : concerts, cabarets, podiums,  jam sessions, scène ouverte, ateliers, master class, formations, projections de films, sans oublier le fameux concours « Tremplin Madajazzcar ». De quoi, satisfaire les oreilles les plus averties, comme celles d’un public tout simplement curieux de découvrir cette musique, souvent qualifiée d’élitiste.


Découvrez ici la suite de la programmation :         


 

 


Commentaires

Votre commentaire