Slam national: nos féliciations à Myaina !   publié le 17/12/2013


Slam national: nos féliciations à Myaina !

Myaina Randriamiharisoa a remporté le trophée du grand Slam National 2013.

Myaina Randriami­harisoa, originaire d’Atsirabe,   a remporté haut la main le tournoi Slam National 2013 ce samedi 14 décembre, lors de la finale à l’Institut Français de Madagascar Analakely. Le tournoi s’est achevé de la meilleure façon possible, mais tout de même inattendue. Neuvième sur une liste de dix finalistes, Myaina remporte le titre avec ses textes simples mais clairvoyants. Il a battu Dadilahy, qui était sur le point de gagner avec ses textes conscients, mais un brin plus complexes. 

Avec une liste qui comptait en majorité des jeunes issus de Toliara et d’Antananarivo, les deux favoris étaient Kaporal d’Antsiranana et Dadilahy d’Antananarivo tandis que d’autres slameurs attiraient déjà les projecteurs dès le début de la compétition. Myaina, le plus discret de tous, est pourtant celui qui, au final, est parvenu à toucher le jury à l’unanimité. Les scores étaient serrés entre ces deux candidats, les jeux semblaient être faits lorsque Dadilahy a pris de l’avance sur Kaporal. C’est alors que Myaina a égalisé, grâce à un texte qui a pris l'allure d'une prière. Un texte rempli de vérités et tellement proche du public. 


Histoire de connexions…

 
Dans l’assemblée, certaines personnes ne purent s’empêcher de commenter avec approbation « dis-le leur ». Myaina s’affirma définitivement lors du dernier tour qui l’avait opposé à Dadilahy.
Mise à part la compétition individuelle, chaque région était répartie en groupe, pour savoir quelle était la meilleure équipe de slameurs de Madagascar. Cette fois encore, Antsiranana avait mené la vie dure à Antana­narivo. Cette région compte décidément de bons éléments : Kaporal, Steeve, Bengen et Jacks. Mais Antana­narivo leur a arraché la victoire. L’équipe de Toamasina a, quant à elle, reçu un prix spécial de Madagaslam. 

 

 

 

 

Trente deux jeunes gens issus de sept régions, notamment Toamasina,   Antananarivo, Antsiranana, Maha­janga, Antsirabe, Toliara et Fianarantsoa étaient présents à ce tournoi national de slam. Cette compétition était aussi une occasion pour les slameurs de se rencontrer et de faire des échanges;
une totale connexion entre eux, mais également avec le champion de France 2013 Iokanaan, convié à cette occasion. Toutes ces personnes adeptes de l’écriture ont largement eu le temps de se connaître lors d’une visite guidée d’Andohalo, ou encore lors de leur passage à l’ONG Manda et en prison à Antanimora. Diverses animations et actions ont accompagné cette édition 2013 : spectacles poétiques, conférences et ateliers de performance scénique pour les concurrents. Outre la découverte d’un talentueux slameur de la ville d’Antsirabe, le slam 2013 restera gravé comme un grand moment de partage et de rencontres.

Source :

  http://www.lexpressmada.com/


Commentaires

Votre commentaire