Libertalia Music Festival – Madagascar voyage au cœur de la musique   publié le 18/02/2014


Libertalia Music Festival – Madagascar voyage au cœur de la musique

Quand les artistes malgaches se produisent devant un parterre de producteurs étrangers, cela peut déboucher sur des contrats et des carrières à l’international.

Dans cet esprit, La deuxième édition du Libertalia-Music Festival – LMF se tiendra les 27, 28 février et 1er  mars 2014 dans le Hall de la Gare Soarano. En plein préparatifs de la deuxième édition de  LMF, Mboahangy Andriamihamisoa, directrice générale de Libertalia Music Records nous reçoit chaleureusement dans sa maison de production pour une interview.

Libertalia Music Festival : le pourquoi du projet

À Madagascar, la créativité des musiciens est immense mais la consommation en produits culturels est très faible, n’aboutissant que très rarement à des succès commerciaux. De plus, les découvreurs de talent se faisant de plus en plus rare, nous avons alors imaginé une autre approche pour leur promotion : créer une plateforme de rencontres - tant humaines que professionnelles - entre des artistes locaux et des professionnels de la musique venus d’ailleurs (directeurs de festival, tourneurs, producteurs et journalistes). Grand succès pour la première édition, Thominot et Teta arpentent le circuit international. Cette année, nous renouvelons l’expérience avec dix artistes sélectionnés  qui feront un show case de 30 mn chacun devant le public malgache, une dizaine d'invités et des professionnels de la musique venus d’Europe, de Canada et de La Réunion. En chiffre, la deuxième édition de LMF c’est 10 artistes, 3 soirs de show cases devant 12 professionnels internationaux du spectacle avec en gueststar internationale de cette année, Nova Heart, la perle chinoise de la musique électro.

Un mot sur la sélection...

Parmi les 43 candidatures reçues, dix artistes malgaches  ont été sélectionnés par l’équipe de Libertalia-Music Records pour participer à cet événement comme Moajia, Oloblaky, Miary Lepiera, Onja Tinondia, Mirhay, Social fusion, Mpamanga, Mafonja, Silo et Tsiliva. La sélection a plutôt été difficile étant donné la potentialité des musiciens malgaches. Nous avons mis sept mois pour effectuer la sélection. A noter que trois des  groupes choisis en 2013 dont Silo, Mafonja et Tsiliva, sont de retour pour cette deuxième édition pour une continuité de la première phase de coaching afin d’affirmer davantage leur style. Cette sélection reflète la volonté de Libertalia-Music Records de valoriser les artistes qui s’inscrivent dans une démarche de création et d’innovation en musique.  Ils ont  été choisis sur la base de leur sérieux et de leur  persévérance, en plus de leur talent. A travers cette sélection se reflète la dynamique de la scène musicale malgache et la diversité de la musique de la Grande Île.  

Des résidences artistiques en amont…

Comme l’année dernière, nous organisons des séances d’encadrement du 29 janvier au 23 févier afin de préparer les artistes pour les showcases. Christophe David, le directeur artistique du Libertalia-Music Festival depuis l’année dernière et Hervé Lebeau, chorégraphe et coach scénique français de renom vont porter un regard sur tout l’aspect artistique de chaque prestation des groupes, au Jao’s pub et à l’Alliance française d’Antsirabe.

Des professionnels venus d’ailleurs

Il existe un énorme enjeu durant ces trois jours de showcases  notamment la possibilité d’exportation la musique malgache à l’étranger. Pour ce, nous accueillerons une douzaine de professionnels internationaux de la musique (La réunion, France, Canada) qui viendront assister aux showcases. Ce sont des directeurs de festivals comme Mustapha Terki du MEG – Montréal, Festival défricheur de musiques urbaines  ( Canada) et des journalistes comme Eglantine Chabasseur reporter de RFI (France) et des producteurs... Nous souhaitons que ces groupes retiennent l’attention des différents responsables de festivals pour qu’ils soient programmés et que les journalistes relaient les meilleurs moments de ces trois jours.

 

Les nouveautés  de cette année…

Cette année, nous proposons une formation son et lumière à destination des techniciens désireux de renforcer leurs acquis sur ces domaines. Pendant six jours, ils auront l'opportunité d'apprendre aux côtés d’Yves Chaulet, ingénieur lumière au Théâtre Marigny de Paris doté d’une trentaine d’années d’expériences. Le stage se déroulera du 17 au 22 février prochain. Attention places limitées !

A NE PAS RATER

La conférence de presse de Libertalia-Music Festival se tiendra le 21 février prochain à 11h au kudéta Anosy.

Plus d’infos 

Facebook : Libertalia.Music.Records


Commentaires

Votre commentaire