Jazz à l’U, événement phare du campus d’Ambohitsaina   publié le 09/10/2014


Jazz à l’U, événement phare du campus d’Ambohitsaina

Au programme, des groupes de l’Université aussi bien émergents que confirmés comme Korb, Le Petit Garçon et des jazzistes de tous horizons comme Bolo Rakoto David et Fanaiky viendront se produire sur la scène

« Avec Jazz à l’U, devenu désormais un événement incontournable du jazz au sein du campus d’Ambohitsaina, nous désirons contribuer à la dynamisation de la vie culturelle à l’Université mais aussi au rayonnement du secteur artistique et culturel malgache », confie Tsiaro  Andriamahery, président de l’Association des Médiateurs culturels / ADMC, organisatrice de Jazz à l’U.

 

Créé en 1992 par des professeurs de l’Université d’Antananarivo et le Comité    d’organisation du festival Madajazzcar,  l’organisation de Jazz à l’U. a été confiée en 2010 aux membres de l’ADMC. Cet après-midi culturel se tient chaque année au bénéfice de la communauté estudiantine, tout en restant largement ouvert au grand public. Le taux de fréquentation de cet événement culturel gratuit consacré au jazz ne cesse d’augmenter à chaque édition [En 2010, près de 800 spectateurs / En 2013, plus de 2 000 étudiants et mélomanes.]

 

Cette année, l’ADMC renouvelle l’expérience et vous donne rendez-vous à l'escalier DEGS ce mercredi 8 octobre à partir de 14 heures. Au programme, des groupes de l’Université aussi bien émergents que confirmés comme Korb, Le Petit Garçon et des jazzistes de tous horizons comme Bolo Rakoto David et Fanaiky viendront se produire sur la scène du Grand Amphi.  

En guest international, Joan Minor (États-Unis) sublimera les standards avec une véracité émotionnelle intense. Naviguant entre les Etats-Unis et la France, Joan Minor impressionnera le public dès les premières notes par son énergie sur scène et le dynamisme de son show.

 

A noter...

Pour cette édition 2014, Jazz à l’U. est inscrit dans le projet « La Médiation culturelle au cœur de l’action », cofinancé par l’Union Européenne à travers le programme DINIKA (« Appui à la société civile malagasy ») et le projet de coopération  franco-malgache Art Mada 2 (crédits 2013).

 

 

L’Association des Médiateurs culturels de Madagascar en mouvements... 

L’Association des Médiateurs culturels (ADMC) est un réseau de près de 100 diplômés et étudiants en Médiation et Management culturels. L’ADMC a pour mission principalede mettre en œuvre toute action promouvant la médiation culturelle, à savoir favoriser les échanges culturels et encourager le dialogue entre les cultures à travers des actions d’éducation et de sensibilisation des publics, encourager la créativité de chacun et trouver les moyens de renforcer les capacités de production existantes dans la Grande Île, notamment.

 

En 2011, l’ADMC a élargi sa mission initiale en créant le Centre de Ressources des Arts actuels de Madagascar (CRAAM) placé sous tutelle scientifique du Laboratoire de recherche en médiation culturelle (LABMED) de l’Université d’Antananarivo, et ce avec l’appui de la Coopération française, du ministère en charge de la Culture et du Pôle régional des Musiques actuelles (PRMA) de La Réunion.

 

L’ADMC-CRAAM œuvre depuis à la constitution d’une base de données fiable et interactive sur les artistes et les professionnels de la culture de Madagascar, afin d’en montrer toute la richesse et la diversité culturelle, de les promouvoir et de les mettre en réseau (via www.craam.mg).

 

A travers le projet « La médiation culturelle au cœur de l’action », lancé depuis le 1er octobre dernier, l’ADMC-CRAAM souhaite contribuer à la dynamisation de la vie culturelle au sein de l’Université d’Antananarivo, au développement des publics et à l’élargissement de la visibilité des créateurs pour un accès plus équitable et citoyen aux expressions artistiques actuelles.


Commentaires

Votre commentaire